Deux crânes célèbres sous les projecteurs: Sainte Marie-Madeleine et Adolph Hitler

Le docteur Philippe Charlier(1) a expertisé les crânes de deux personnages qui ont changé le cours de l’histoire : l’un pour sa sainteteté, et l’autre pour sa cruauté. Nul doute qu’il ait tremblé d’émotion en approchant de si près la tête de ces deux géants…

Le crâne de Marie-Madeleine retrouvé en 1279, repose ostensiblement depuis le XIIIème siècle dans un somptueux reliquaire. On a bâti pour elle une immense basilique de pèlerinage où les foules se succèdent depuis pour vénérer ses saintes reliques. Son “chef “miraculeux”(2) est une fierté universelle pour les croyants.

Le crâne d’Hitler, retrouvé en 1946, est caché dans une vulgaire boite en plastique, aux archives de Moscou, (le Garf) dans une pièce tenant plus d’une cellule de prison que du mausolée grandiose dont il rêvait. C’est la seule “relique” conservée (avec sa denture); son corps ayant été incinéré et jeté dans l’Elbe en 1970 par le KGB. C’est une honte de le montrer

Ces deux crânes gardent à jamais l’empreinte indélébile du témoignage de leur vie, au regard du monde et de l’histoire. Celui de la sainte inspire respect et vénération. Celui du tyran, dégout et répulsion. Sur celui de Marie-Madeleine se lit la majesté d’une reine, et la trace sacrée des doigts du Christ en souvenir du matin de Pâques(2), sur celui d’Hitler, une trace terrible: celle du trou de la balle de son suicide.

Marie-Madeleine meurt d’extase dans la paix et l’amour après une dernière communion (3), Hitler devenu fou, s’empoisonne au cyanure avant de se suicider dans son bunker, dans une hystérie collective, selon des témoins. (“Hitler, qui était droitier, a posé son arme du côté de la tempe droite et la balle est sortie du côté du fragment du crâne que l’on possède, c’est-à-dire un pariétal gauche», atteste le professeur Charlier.)

En conclusion, des citations bibliques, le reste se passe de commentaires…

Proverbes 10,7
“La mémoire du juste est en bénédiction, Mais le nom des méchants tombe en pourriture. ”

Proverbes 10,25: “Comme passe le tourbillon, ainsi disparaît le méchant; Mais le juste a des fondements éternels”

Proverbes 14,32 
Le méchant est renversé par sa méchanceté, Mais le juste trouve un refuge même en sa mort.

Isaïe 57: Il entrera dans la paix, Il reposera sur sa couche, Celui qui aura suivi le droit chemin.


(1) Extrait de l’article du Figaro du 7 mai 21: “Ce médecin légiste et anthropologue français renommé a été choisi par le Kremlin pour réaliser en 2016-2017 la seule expertise légale depuis celle effectuée en 1946 par les légistes soviétiques. Outre son objectivité – il n’est ni Russe ni Américain -, l’expert a pour lui de s’être déjà confronté avec efficacité à plusieurs «patients historiques»: Richard Cœur de Lion, Diane de Poitiers, Henri IV, Descartes, Marat et Napoléon Ier…

(2) Sur son crâne en effet, était resté adhérent un lambeau de chair sur l’arcade sourcilière gauche, que l’on a appelé le: “Noli me Tangere”, en raison des traces de doigts qui y étaient imprimées; Selon la tradition il s’agirait des doigts du Christ Ressuscité qui au matin de pâques la retînt en lui disant: “Ne me touche pas, je ne suis pas encore monté vers mon Père” . Ce morceau de peau qui tenait de manière surnaturelle, tomba malheureusement du crâne en 1780, lors d’un inventaire effectué par un commissaire peu délicat.

(3) Selon la tradition provençale

https://www.lefigaro.fr/international/a-moscou-l-incroyable-histoire-du-crane-d-adolf-hitler-20210507


Vues : 311